Comment faire un feu de camp facilement ?

0

Si vous partez en expédition (volontaire ou forcée) dans la nature, vous aurez à un moment ou un autre envie d’améliorer le confort spartiate de votre camp. Et quoi de mieux après avoir construit un abri, trouvé de l’eau et à manger (à part si vous avez emporté de la nourriture lyophilisée) que de faire cuire votre viande ou vous réchauffer autour d’un feu de camp ?

Pourtant, on part souvent avec le préjugé que faire un feu de camp est extrêmement compliqué, et presque impossible si on a pas un minimum de matériel. Aujourd’hui, je voulais vous montrer que c’est une idée fausse. En effet, si vous retenez quelques principes de base, faire un feu peut être assez facile. Une bonne nouvelle car il relève souvent de la survie, en particulier la nuit ou si vous vous trouvez dans un environnement froid.

Choisissez bien votre emplacement

Avant même de commencer à chercher du combustible, vous allez devoir trouver le bon endroit pour faire un feu de camp.

La première chose à prendre en compte et votre sécurité. En effet, faire un feu en pleine forêt ou dans une plaine d’herbe sèche et de feuilles mortes. Vous voulez vous réchauffer, et non déclencher un incendie. Avant de faire un feu de camp, pensez donc à retirer les feuilles ou herbes sèches qui pourraient prendre feu. Délimitez un périmètre d’au moins un mètre et demi, et pensez au sens du vent pour protéger votre abri ou votre voiture.

Comment sécuriser son feu de camp ?

Vous allez également devoir faire attention à l’emplacement de votre feu de camp par rapport à votre abri de survie. Le sens du vent vous permettra d’éviter d’y mettre le feu ou de vous enfumer. Mais faites-le suffisamment proche pour vous réchauffer pendant la nuit.

Préparer son feu de camp

Une fois que vous aurez trouvé le bon emplacement, il faudra le préparer correctement. On a déjà vu qu’il faut créer un espace de 1,5 à 2 mètres de diamètre. Mais aussi retirer les aiguilles, brindilles et feuilles mortes.

Pensez également à bien racler la zone autour de votre feu de camp et prévoyez un peu d’eau et une pelle pour pouvoir maitriser un début d’incendie si besoin. Si vous n’êtes pas vraiment un pro du feu, je vous conseille de commencer progressivement. Mieux vaut éviter les trop gros feux que vous aurez du mal à éteindre en cas de pépin. Si vous prévoyez de cuisiner au feu de bois, un petit feu évitera de noircir vos plats et de mieux maitriser la cuisson.

Dans tous les cas, prévoyez-vous un endroit pour rester sagement près de votre feu (qu’il ne faut jamais laisser sans surveillance!!)

Trouver le bon combustible

Une fois que l’emplacement pour votre feu de camp sera prêt, il faudra aller chercher un bon combustible. Ce dont vous avez besoin, c’est d’un combustible de départ pour faire démarrer le feu, mais aussi du bon bois pour le faire durer. Le tout est de bien préparer votre combustible à l’avance, pour ne pas vous trouver au dépourvu une fois que le feu aura démarré.

Le combustible de lancement

Pour démarrer votre feu, vous avez besoin d’un combustible facilement inflammable. Vous pouvez par exemple utiliser du papier journal. Mais aussi des herbes sèches, des copeaux imprégnés de résines, des brindilles ou des feuilles mortes. C’est ce sous-foyer que vous allez allumer et qui va bruler suffisamment rapidement et fort pour que le reste de votre bois prenne feu.

Selon les experts en bushcraft, le meilleur combustible de départ serait de l’Amadou. C’est un petit champignon qui se trouve en général sur l’écorce des arbres et qui contient de la mousse qui permet de faire durer la braise.

Si vous n’avez pas de papier sur vous, ou que votre environnement est trop humide, utilisez l’essence de votre briquet pour faire partir le feu. Attention cependant à être rapide, puisque l’essence a tendance à s’évaporer très vite. Idem si le sol est trop humide, n’hésitez pas à creuser un peu pour trouver de la terre sèche.

Le bois

Avant de démarrer votre feu de camp, pensez bien à ramasser du bois. Commencez par des brindilles ramassées à même le sol (celles sur les branches ne brulant pas aussi bien). Puis prenez des morceaux de bois de différentes tailles. Le mieux, c’est les branches mortes. Elles sont en effet moins humides quand elles sont toujours sur l’arbre, et brule mieux que les branches vivantes.

Vous pouvez cependant prendre un peu de bois humide qui sèchera près du feu pour l’alimenter par la suite. Le pire reste le bois vert, qui n’est pas du tout un bon combustible. Le tout est de trouver un bon équilibre entre un bois détrempé (et inutilisable) et un bois trop sec qui va bruler trop rapidement.

Avec quoi allumer son feu de camp

Maintenant que vous avez trouvé le bon combustible, passons aux différentes méthodes qui s’offrent à vous pour allumer votre feu de camp. En réalité, tout va dépendre de ce que vous avez sous ma main. Et de votre technicité en la matière. Car si certains spécialistes de la survie prétendre que l’on peut lancer un feu simplement avec un loupe ou des silex, ce n’est pas vraiment à la portée d’un débutant. Et si vous n’avez pas de longues heures devant vous, une technique plus simple sera certainement mieux appropriée. Après, il est toujours utile de connaître ces méthodes historiques, qui sont les plus réalistes en matière de survie.

En gros, vous avez 4 possibilités.

Les briquets

Bon, vous voyez certainement de quoi je parle. Le briquet, c’est la base du campeur s’il veut démarrer un feu. Pas dit que suite à une catastrophe nucléaire vous en ayez un sous la main, mais si vous partez en trek, un briquet ne risque pas de vous alourdir. Ni de vous ruiner d’ailleurs.

Attention cependant à bien les garder au sec. Car votre briquet ne vous sera pas d’une grande aide s’il prend l’eau. Ou vous devrez attendre un certain temps pour qu’il sèche. Prévoyez donc un grand stock de briquets bic, que vous pourrez répartir un peu partout dans vos poches et votre sac. Mais aussi dans votre voiture, pour plus de précaution.

Les zippo

Le zippo, c’est le briquet du riche. S’il coûte nettement plus cher, il est aussi plus efficace car étanche. Attention cependant à la petite fente entre le couvercle et le reste de votre zippo. Mais en utilisant un peu de plastique et de scotch, vous devriez pouvoir le rendre plus étanche. Et même s’il prend l’eau, vous n’aurez qu’à le démonter et changer la pierre et la mèche. Ou les laisser sécher et utiliser entre temps l’essence que contient votre zippo.

Comment faire un feu de bois facilement dans une environnement humide ?

Alors bien sûr, cela représente un petit investissement de départ. Vous devrez également payer votre plein d’essence et racheter des pierres et mèches de rechange. Mais votre zippo sera garanti à vie.

Le Firesteel.

Le firesteel (ou pierre à feu) est un peu un gadget inutile selon moi. Non seulement il est passablement cher, et assez lourd à transporter, mais il vieillit mal et risque de rouiller avec le temps. De plus, si vous venez de finir une journée de trek, vous n’aurez pas forcément l’énergie (ou même le temps) de vous amuser avec votre pierre pour faire démarrer du feu. Il faut également garder à l’esprit que le firesteel est uniquement efficace si vous avez un bon combustible très inflammable. Dans le cas contraire, il ne vous sera d’aucune utilité.

Les allumettes

Pas chères, très faciles à trouver et à transporter… Les allumettes présentent beaucoup de caractéristiques et d’avantages similaires au bic. Cependant, si vous avez prévu de vous aventurer dans un territoire humide, ce n’est clairement pas la bonne option. Une allumette qui prend l’eau à très peu de chance de pouvoir être utilisée. Bref, c’est uniquement une bonne option si vous voyagez au sec, ou que vous aimez le risque.

Allumer son feu de camp facilement

Une fois que vous aurez préparé l’emplacement de votre feu, le bois et combustible pour le démarrer, il ne vous reste plus qu’à vous jeter à l’eau. La clé, selon moi, c’est la préparation. Vous devez bien tenir prêt votre bois pour propager et faire durer la flamme. Une bonne technique est de faire comme un petit tipi avec des branches et du bois assez fin. Placez sous ce « cône » le combustible de lancement que vous enflammerez avec l’outil de votre choix.

Pour démarrer votre feu, placez votre firesteel ou votre briquet/zippo etc. au dessus du combustible de lancement à un angle de 30 à 45 degré. Le but est de faire tomber les étincelles sur le combustible pour qu’il s’enflamme. Vous pouvez également souffler doucement sur les premières étincelles pour qu’elles prennent un peu d’intensité.

Comment réussir son feu de camp ?

Une fois que le feu sera bien parti, pas question de vous reposer sur vos lauriers. Vous allez en effet devoir alimenter votre feu régulièrement. Attention de ne pas le faire trop brusquement pour ne pas étouffer votre feu. Mais aussi pour pouvoir toujours le maitriser.

A lire aussi : les meilleurs livres sur le survivalisme

5 astuces pour faire un feu de camp en toute circonstance

Maintenant que vous êtes pratiquement un spécialiste du bushcraft, je voulais vous partager quelques petites astuces pour vous faciliter l’allumage d’un feu. Et surtout vous permettre de faire un feu de camp quelle que soient les circonstances.

Les allumettes magiques

Elues par le magazine Backpacker « Editor’s Choice », ces allumettes imperméables et plus grandes que la moyennes peuvent bruler pendant plus de 30 secondes, qu’il vente ou qu’il neige. Donc même dans des conditions extrêmes, vous serez toujours capable d’allumer votre feu de camp.

Une pile de 9 volts et de la laine d’acier

Les plus aguerris connaissent sûrement déjà cette technique pour faire un feu de camp. Même s’il s’agit un grand classique, laissez moi vous en dire plus. Pour faire démarrer votre feu, il vous suffit en effet de frotter es deux pôles de votre pile sur de la laine d’acier. AU contact des électrodes, elle va se liquéfier et former du métal en fusion. Il ne vous restera plus qu’à souffler légèrement pour que la chaleur soit plus intense.

Essayez de vous entrainer d’abord à la maison avant de tester cette méthode en pleine forêt.

La corde inflammable

On a toujours besoin de corde pour suspendre sa nourriture  ou fixer une bache. Mais elle peut aussi vous aider à lancer un feu. En effet, une marque américaine à lancer il y a quelques années une corde inflammable (tressée avec une mèche rouge) qui vous permettra de faire un feu de camp.

Il suffit de l’enflammer avec un briquet. L’avantage de cette technique c’est que la corde s’embrasse instantanément. Et que cela dure pendant plus de 10 minutes. Bref, avec un rouleau complet, vous pouvez tenir sans problème pendant plus de 15 heures. Pour 8 euros seulement, c’est un bon investissement.

La rondelle combustible

Autre gadget qui peut se révéler très utile pour faire un feu de camp. Cette rondelle fabriquée à partir de sciure de bois et de cire va non seulement avoir une bonne durée de combustion, mais vous permettra d’alimenter votre feu en bois sans avoir à partir camper avec une hache. Comptez pour moins de 3 euros dans les boutiques spécialisées.

Un allume-feu maison

Si vous aimez les travaux pratiques, vous pouvez aussi réaliser votre propre allume-feu maison. Pour cela, il suffit de prendre de la ouate (ou de la mousse) et la garder dans un sac plastique, bien au sec. Elle vous sera très utile pour allumer votre feu. Vous pouvez également emporter un économe pour réaliser des copeaux de bois une fois sur place. Pas très encombrant, c’est une technique pourtant diablement efficace pour faire un feu de camp.

Partager

Commenter