On a testé la nourriture lyophilisée : guide du survivaliste gourmand !

La Lyophilisation consiste à retirer toute l’eau que contient votre nourriture (après l’avoir congelée) afin d’éviter qu’elle ne s’oxyde, et donc qu’elle pourrisse. Ce procédé, qui permet d’obtenir ce que l’on appelle la nourriture lyophilisée va donc augmenter considérablement la durée pendant laquelle vous pouvez conserver vos aliments. Utilisé pour certains traitements médicaux, c’est surtout une technique très appréciée des randonneurs, des sportifs, mais aussi des survivalistes.

Si elle peut vous paraître moderne, la lyophilisation était en réalité utilisé par les Indiens pour les pommes de terre. Ils les conservaient en effet dans de la glace avant de les faire sécher au soleil, afin de les conserver plus longtemps. En Europe, il aura fallu attendre le 20e siècle pour que la nourriture lyophilisée se généralise. Le procédé a d’ailleurs été breveté par un français, le physicien Arsène Arsonval.

Dans cet article, on fait un point sur la valeur nutritionnelle de la nourriture lyophilisée, un test comparatif de différentes marques sur un même plat (le bœuf stroganoff). Je vous partage également quelques conseils pour tirer au mieux partie de la lyophilisation.

La nourriture lyophilisée : est-ce bon pour votre santé ?

Bonne nouvelle, la lyophilisation est un procédé sain qui permet de préserver les bienfaits et qualités nutritives des aliments et répond à nos besoins alimentaires. En réalité, nous consommons de la nourriture lyophilisée bien plus souvent que l’on pourrait le penser. A commencer par le café soluble, ou encore la soupe, la purée ou le lait en poudre. Sans oublier les fameuses nouilles chinoises que vous trouverez dans la commerce… Et qui peuvent se conserver plusieurs mois.
A un autre niveau, les cantines scolaires ou professionnelles achètent très souvent aux industriels des légumes lyophilisés pour faciliter le stockage. Mais aussi réduire la gachi alimentaire.

Comment préparer son plat lyophilisé ?

D’ailleurs, il faut faire attention à ne pas confondre nourriture lyophilisée et nourriture déshydratée. Cette dernière est parfois privilégiée par les fabricants, car le procédé est nettement plus simple. Et donc nettement moins cher. Cependant, la nourriture déshydratée est moins qualitative nutritivement parlant que la lyophilisation, qui préserve mieux le goût et les vitamines minéraux des aliments. Déshydratée, votre nourriture se conserve de plus moins longtemps. Il faut en effet compter 12 mois avant de consommer un aliment déshydraté. Contre deux à cinq années pour la lyophilisation.

Les avantages et inconvénients de la nourriture lyophilisée

Vous l’aurez compris, le principal avantage de la nourriture lyophilisée est de vous permettre de conserver vos aliments plus longtemps. De plus, pour un randonneur, ou un survivaliste, la lyophilisation permettra d’optimiser le rapport nutriment/poids de vos plats. Elle permet en effet d’éviter les conserves, mais aussi le gâchis alimentaires avec des fruits ou légumes frais qui pourrissent rapidement.

Cependant, tous les plats lyophilisés ne se valent pas, ou ne présenteront pas les mêmes avantages en fonction de votre situation et de vos besoins. Pour une randonnée d’une journée, vous préférerez certainement les préparations qui peuvent se manger sèches. Ou encore qu’il sera possible de réhydrater avec l’eau froide (à moins que vous pensiez prendre un réchaud pour 24 heures ou que vous savez faire un feu de camp). Typiquement, la nourriture lyophilisée pourra toujours être réhydratée à l’eau froide. Mais pour certains plats, cela peut altérer le goût.

Les plus

  • La rapidité : si vous êtes en randonnée ou le seul survivant d’une catastrophe nucléaire, vous n’aurez certainement pas beaucoup de temps pour vous préparer à manger. Ni un micro-onde pour réchauffer votre plat de pâte. La nourriture lyophilisée est non seulement déjà préparée, mais facile à consommer rapidement.
  • Le goût : la nourriture lyophilisée est souvent de bonne qualité. Et agréable à manger.
  • La variété : vous trouverez de nombreuses préparations différentes dans le commerce. Plutôt gourmand ou léger, français ou international… comme vous préférez.
  • Le côté équilibré : constitué d’ingrédients variés et avec un bon apport nutritionnel, un plat lyophilisé vous permettra de manger relativement sainement. Le tout sans trop de matières grasses.
  • Économique : si la nourriture lyophilisée n’est pas toujours très accessible financièrement, emporter un plat lyophilisé vous permettra d’éviter d’investir dans du matériel de cuisine. Mais aussi d’économiser de l’eau, ce qui est un point intéressant si vous n’avez pas prévu de camper près d’un point d’eau.

Les moins

Mais la nourriture lyophilisée, ce n’est pas que du positif. Il faut en effet tenir compte des inconvénients de ce mode d’alimentation.

  • Le prix : soyez prévenu, un plat lyophilisé n’est pas forcément l’option la plus économique qui s’offrira à vous avant de partir en trek. Les préparations que l’on trouve dans le commerce sont encore relativement chère, surtout si on compare le prix final à ce que vous coutêrez une préparation maison. Le procédé étant assez coûteux, cela se répercute logiquement sur le prix.
  • La générosité des portions : un bon conseil avant de partir en randonnée sera de tester le plat lyophilisé que vous comptez emporter. En effet, la taille des portions ne sera pas toujours suffisante pour caler un estomac vide. En particulier si vous réalisez une activité qui demande un bon apport énergétique. Prévoyez donc de préférence un en-cas pour moduler votre repas, et faire taire votre estomac qui grogne.
  • Le dosage de l’eau : ce ne sera pas toujours facile à mesurer, surtout pour un débutant. Si vous n’y réfléchissez pas avant de partir, vous pouvez vous trouver à court pour réhydrater votre nourriture. Mon conseil : prévoir une bouteille d’eau graduée qui vous permettra de doser plus facilement. Et ne faites pas confiance aux sachets avec un trait de remplissage, car ils ne sont pas toujours faciles à tenir et vous risquez de tout faire tomber.
  • Pas très écologique : avec un sachet pour chaque repas ou préparation (et des sachets plutôt conséquents), la nourriture lyophilisée est loin d’être écolo friendly. Encore pire si vous avez prévu le dessert. Bref, prévoyez un sachet pour vos déchets, afin de ne pas tout laisser en pleine nature. Sauf si vous survivez à une attaque nucléaire… dans ce cas, on est plus à cela près.

Test de 3 plats de Boeuf Stroganoff lyophilisés

Qu'est-ce que la lyophilisation ?Maintenant que vous en savez plus sur la nourriture lyophilisée, passons aux choses sérieuses. Le test des différentes marques que vous pouvez trouver sur le marché. Bien sûr, tous les goûts sont dans la nature, c’est indéniable. Mais il y a certains critères objectifs qui vous permettront de faire le tri parmi l’offre (de plus en plus variée) que vous pourrez trouver dans le commerce. Valeur nutritive, rapport qualité/prix, aspect pratique… Je passe trois plats de bœuf stroganoff au peigne fin pour vous.

Le bœuf Stroganoff de Backpacker’s Pantry

Le rapport qualité prix : 8 euros pour une ration de 190 grammes et un apport calorique de 520 calories.

Si cette marque est régulièrement citée par les fans de sports outdoor et les survivalistes, j’ai été plutôt déçu à la dégustation. En effet, l’aspect de ce plat une fois réhydraté (à l’eau froide, je précise), est loin d’être appétissant. A la dégustation, ce n’est pas beaucoup mieux. Pour moi, c’était trop salé, voir même légèrement pâteux.
Selon les nutritionnistes, ce plat lyophilisé est plutôt long à digérer (la fautes aux acides gras saturés). Par contre, je lui donne un bon point pour la préparation qui est plutôt facile (on peut verser l’eau directement dans le sachet). Le sachet est bien rigide, ce qui rend l’opération moins périlleuse. Et facilite également la dégustation.

Bref, ce n’est ni très bon ni très nutritif, mais vous aurez moins de vaisselle à faire une fois rentrée de votre expédition survivaliste.

Le bœuf Stroganoff d’Alpine Aire Foods

Le rapport qualité/prix : 6 euros 50 pour 160 grammes et 650 calories

A l’aspect et à la dégustation, cette version du bœuf stroganoff (qui a déjà le bon goût d’être plus économique) est beaucoup plus convaincant. Vous pourrez déguster votre nourriture lyophilisée avec un accompagnement de nouilles, mais aussi de petits morceaux de légumes et de crème fraiche. Bref, un vrai plat de chef avec les moyens du bord. Côté pratique, on est cependant légèrement en dessous du plat précédent, puisqu’il vaudra mieux réhydrater votre préparation à l’eau chaude. Prévoyez également 10 minutes pour que votre bœuf stroganoff soit bien cuit.

Le bœuf Strogonoff de Richmoor

Le rapport qualité prix : 6 euros pour 150 grammes et 600 calories.

Les épices de cette version du bœuf Stroganoff lui donnent un goût plus original. Côté dégustation, c’est bon (à part si vous êtes un puriste). Mais côté pratique, on est obligé de sortir la préparation de l’emballage et de la transvaser dans un bol (ou une gamelle) pour mélanger le tout. Dommage, car avec sa consistance plus crémeuse, c’était certainement la meilleure nourriture lyophilisée que j’ai testé à ce jour.

Ce qu’il faut retenir

Comment préparer sa nourriture lyophilisée correctement ?Maintenant que vous êtes presque un professionnel de la nourriture lyophilisée, laissez-moi vous partager quelques conseils avant de partir en randonnée.

  • Pliez votre sachet : il peut arriver que votre plat lyophilisé soit vendu dans un sachet sans ligne de démarcation pour l’eau à l’intérieur. Dans ce cas, il suffit de le plier, puis de le déplier en suivant la ligne extérieure.
  • Utilisez un quart gradué : c’est la meilleure solution pour bien doser l’eau. Avec une démarcation intérieure ou extérieure, vous pourrez toujours mieux évaluer la quantité d’eau à ajouter
  • Evitez les couverts métalliques : vos sachets ne sont pas aussi résistants que vous pouvez le penser. Et vous risquez de le percer avec une fourchette métallique.
  • Testez vos plats avant de partir. Et tenez compte de votre poids, de votre taille, mais aussi de votre appétit. Avec mes 70 kilos, je prévoie au minimum 600 kcal pour chaque repas, même le petit déjeuner.

Pour devenir un parfait survivaliste, lisez cet article qui vous apprendra comment vous faire un abri de survie.

Leave a Reply