Marcher 20 km par jour : mythes, conseils et recommandations pour des marches saines

Dans une situation d’évacuation d’urgence, en cas de fuite face à un incendie ou dans l’optique ou vous deviez rejoindre un abri situé loin de votre localisation, il faut être apte à marcher sur une longue distance. Marcher 20 km par jour est-il envisageable ? Comme on vous l’explique ici, il est même possible de marcher bien plus chaque jour, mais de nombreux paramètres entrent en compte. Pour vous préparer correctement et faire face à une situation de la sorte, gardez nos recommandations en tête.

marcher 20 km par jour

Marcher 20 km par jour, est-ce possible ?

Le corps humain peut tout à fait faire plusieurs dizaines de kilomètres par jour, puisqu’on estime le rythme de marche à environ 4 km / heure. Si on fait le calcul, marcher 20 km par jour ne vous prendra alors que 5 heures… Mais ce n’est pas aussi simple que ça !

Tout d’abord, sachez que ce rythme moyen de marche est variable selon les personnes, et qu’il correspond à une vitesse constante. Les plus lents marcheront à un rythme de 3,4-3.6 km / heure tandis que les plus rapides et ceux qui sont en excellente condition physique pourraient atteindre les 4.5 voire 5 kilomètres par heure.

De plus, marcher sur de longues distances, ce n’est pas la même chose que de marcher quelques kilomètres. Si vous devez marcher 20 km par jour, c’est peut-être que vous devez atteindre une zone située à 40, 50, 80 kilomètres de là ! Pas que vous êtes en train de faire du tourisme et de découvrir une ville.

Il est donc important de connaître le rythme de marche le plus adéquate pour les longues marches, avant de comprendre comment bien s’organiser.

marcher pendant 20 km

Quel est le meilleur rythme de marche en nature ?

Selon le relief sur lequel vous devez marcher, le rythme sera différent. On peut séparer les paysages en 3 catégories, qui seront les plaines, les collines et la montagne. De plus selon la durée prévue de la marche, il va falloir adapter votre rythme ! Votre corps ne supportera pas un effort démesuré de la même façon si vous marchez 1 jour ou si vous devez crapahuter pendant plus de 5 jours.

Si vous devez arpenter des plaines, vous pourrez marcher jusqu’à 45 kilomètres par jour si vous effectuez une marche de 1 ou 2 jours maximum. En cas de marche moyenne (entre 3 et 4 jours), marcher 30 à 35 kilomètres par jour est envisageable. Si votre parcours est de plus de 5 jours, alors parcourir 25 kilomètres en une journée sera suffisant.

En cas de marches en collines ou sur des parcours aux dénivelés légers, vous pourrez atteindre les 35 ou 40 kilomètres par jour pour une marche de 1 ou 2 jours. Si vous devez marcher 3 ou 4 jours, la distance raisonnable sera comprise entre 25 et 30 kilomètres. Enfin, pour une marche longue, qui excède 5 jours, ne vous amusez pas à marcher plus 20 kilomètres par jour.

Terminons par nos conseils concernant la marche en montagne. Vos corps sera logiquement plus sollicité et vos performances réduites, mais si vous êtes un néo-survivaliste aguerri. Si votre marche est prévue sur 1 ou 2 jours, vous pourrez atteindre les 25 kilomètres en une journée. Si en revanche, vous devrez marcher pendant 3 ou 4 jours consécutifs, alors il serait sage de ne pas dépasser une marche quotidienne de 20 kilomètres. Enfin, pour un parcours plus long (plus de 5 jours), ne marchez pas plus de 15 kilomètres, sous peine d’avoir du mal à récupérer.

Quand on s’attaque à une longue marche, il y a en effet de nombreux paramètres dont vous devrez tenir compte. Cela vous permettra de vous organiser au mieux et de ne prendre aucun risque. Voyons comment marcher 20 km par jour (ou plus !) dans les meilleures conditions.

Les paramètres dont vous devez tenir compte pour marcher 20 km par jour

Il va falloir penser à la marche globale qui est prévue et anticiper les potentiels risques rencontrés. Pour cela, les points les plus importants seront :

La durée totale de votre marche

Il y a une énorme différence entre marcher 20 kilomètres par jour sur une distance de 45 kilomètres et marcher 20 kilomètres par jour sur un parcours de 200 kilomètres ! Pensez à votre récupération physique, sous peine de vous retrouver bloqué après un ou deux jours. Si la première journée, vous explosez votre record en marchant 40 kilomètres mais que vous n’êtes capables de faire que 10 kilomètres le lendemain car vos jambes tremblent, ça n’a aucun sens !

Mieux vaut miser sur une marche constante, qui ne vous épuisera pas trop d’un coup, si vous devez marcher longtemps. Mais cela peut dépendre de la situation. En cas d’urgence, si vous devez quitter une zone au plus vite, alors sachez qu’il est possible de forcer en marchant jusqu’à 12 heures par jour. Peu de pauses, à part les moments où vous dormez pour vous reposer. Cette optique est valable si vous savez qu’un bout de cette marche intense, vous pourrez vous reposer.

Sinon, optez pour un rythme raisonnable qui vous permettra de tenir à la fois physiquement mais également mentalement. Parfois, c’est l’esprit qui craque avant le corps !

marcher 20km en mode survie

La configuration du terrain

Comme nous l’évoquions plus haut, si vous devez marcher 20 km par jour, il faut que le terrain s’y prête. Il y a une différence entre marcher sur des plaines, des collines, en forêt ou en montagne.

Rappelez-vous que vous serez certainement équipé d’un sac à dos, contenant les indispensables pour faire un feu ou pour pouvoir trouver votre nourriture dehors. En fonction de ce poids sur vos épaules et du terrain sur lequel vous marchez, vous avancerez différemment et votre corps ne sera pas sollicité de la même façon.

Pour faire simple : moins c’est plat, plus ce sera rude !

Les conditions climatiques

Si vous ne pouvez pas influencer la pluie ou le soleil, il est bon de savoir en avance à quel temps vous serez confronté durant vos longues marches. Et les raisons ne sont pas uniquement liées aux températures !

S’il est plus plaisant de marcher au printemps qu’en hiver (quoi que cela dépende des goûts), de nombreux survivalistes vous diront qu’il est surtout capital d’éviter deux choses :

  • Marcher à midi en plein été, sous peine de vous déshydrater et de vous épuiser à une vitesse phénoménale
  • Ne pas avoir installé votre bivouac avant la tombée de la nuit. Il est tout de même beaucoup plus simple de dénicher le bon endroit, sur et sec, pour passer la nuit, quand la lumière vous aide. Ceux qui ont dû installer leur campement de fortune dans la nuit noire peuvent témoigner : c’est loin d’être simple !

Pour cela, il est important de tenir compte de la saison, pour définir l’heure à laquelle le soleil se couchera ainsi que les températures (diurnes ou nocturnes) auxquelles vous pourriez être confronté.

Vos capacités de survie

Marcher 20 kilomètres par jour, ce n’est pas la fin du monde. Encore faut-il être en mesure de le faire. Votre corps doit être prêt et cela demande un entrainement fréquent ! Ce n’est pas anodin si certains ont fait du survivalisme un mode de vie à part entière.

Vous devez être capable de faire face à n’importe quel imprévu (c’est la base du survivalisme) et avoir les bons réflexes. Peu importe ce qu’il se passera durant la marche, vous serez en mesure de réagir de la bonne façon.

Organisation, préparation récupération

Se préparer est toujours mieux pour affronter une marche longue durée. Mais ce n’est pas toujours possible. Toutefois, il est conseillé de faire un planning pour organiser sa marche correctement.

On vous recommande de vous lever tôt, afin de faire un maximum de kilomètres le matin. Votre corps, reposé, sera plus apte à avancer et en cas de coup de mou, vous aurez encore le temps de changer de plan dans l’après-midi, et adaptant votre programme. De plus, votre motivation et votre moral seront positifs en découvrant que vous êtes en avance sur vos objectifs quotidiens ou que vous avez parcouru plus de kilomètres que prévu. Ce qui se passe dans votre esprit ne doit pas être négligé !

Concernant la récupération, c’est un euphémisme de dire qu’elle est importante. Cela passe par une alimentation régulière mais pas trop lourde, de l’eau, et de brèves pauses toutes les deux heures environs. Un conseil : restez debout, pour ne pas perdre le rythme !

L’essentiel, quand vous voulez marcher 20 km par jour, c’est d’écouter votre corps et de s’adapter à ses capacités. Vous pouvez faire plus, allez-y ! Vous sentez que c’est trop dur, ne forcez pas !

Survivre en nature demande une harmonie entre le corps et l’esprit, qui vous permet d’être prêt à tout instant face à un changement imprévu dans votre quotidien !

Leave a Reply